Avant les singes

Sibylle GRIMBERT

Avant les singes

Sabine pensait que ce week-end dans un hôtel perdu au milieu des montagnes marquerait le début de sa nouvelle vie. Son mari allait recevoir un trophée pour sa dernière invention miraculeuse. Elle serait associée à son triomphe comme elle l’avait été à son travail, et pourrait enfin prendre sa revanche sur un destin contrarié.

 

Mais le rêve se fissure dès les premiers instants. Sa mère tant redoutée ne s’est pas seulement invitée sans raison à la fête, elle figure en bonne place au programme du congrès. Une femme inconnue semble si familière à Sabine qu’elle a l’impression de se regarder dans un miroir moqueur. Bientôt son malaise gagne les autres invités, alors que les portes se referment et qu’ils se retrouvent tous prisonniers d’une nuit où les dimensions se mêlent et où le temps perd sa logique. S’agira-t-il pour Sabine de fuir, ou de se retrouver ?

 

Sibylle Grimbert crée un univers unique, à la croisée du Loup des steppes d’Hermann Hesse et de l’Ubik de Philip K. Dick. Avec un sens du suspense et un humour virevoltant, elle conduit ses personnages et son lecteur aux frontières de leur humanité, où le grand singe qu’ils rencontrent a peut-être quelques révélations à leur faire. Tout est possible dans ce roman qui invente à chaque page une manière neuve de dire la fragile beauté de l’existence.



Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !
Diffusion Interforum
ISBN : 978-2-8433-7813-3
Code barre : 9782843378133
Nombre de pages : 250
Parution : 7 janvier 2016
Prix : 18 €
Sibylle GRIMBERT

L'auteur

Le Fils de Sam Green est le huitième roman de Sibylle Grimbert.

À propos d’Il n’y a pas de secret :
« Sibylle Grimbert impressionne. Un texte fort, et un véritable écrivain. »
Nelly Kapriélian, Les Inrockuptibles

À propos de Toute une affaire :
« Ce qui frappe, de prime abord (...), c’est son style ample, envoûtant, emporté par une plume précise et décapante. »
Marianne Payot, L’Express

À propos de La Conquête du monde :
« La Conquête du monde est un roman kafkaïen. L’adjectif est si galvaudé qu’il faut insister. On dit bien : kafkaïen. Intimement, stylistiquement. »
François Bégaudeau

Ouvrages

la horde-sibylle-grimbert le fils de sam green-sibylle-grimbert avant les singes-sibylle-grimbert